Test Iiyama G-Master GB2590HSU-B1 : un écran de compétition 25 pouces 240 Hz abordable - Les Numériques

2022-06-09 08:19:34 By : Mr. Zhixiang Yin

Le moniteur Iiyama G-Master GB2590HSU-B1 fait partie des modèles 240 Hz les plus abordables du marché. Pour autant, il ne sacrifie pas l'ergonomie et dispose d'un pied réglable en hauteur ainsi que de ports USB. Le compagnon parfait pour les amateurs d'e-sport ?

Le moniteur Iiyama G-Master GB2590HSU-B1 embarque une dalle IPS de 25 pouces affichant une définition Full HD de 1920 x 1080 pixels. Il fait partie d'une nouvelle génération de moniteurs IPS qui annoncent un temps de réponse de seulement 0,4 ms (contre 1 ms habituellement pour les moniteurs IPS les plus rapides). Ce moniteur supporte une fréquence de rafraîchissement maximale de 240 Hz tout en étant compatible avec le FreeSync, et par extension avec le G-Sync. Le fabricant annonce une luminosité maximale de 400 cd/m², un contraste de 1000:1 et des angles de vision de 178°. Il offre une connectique assez complète et quelques réglages appréciables au niveau du pied.

Le moniteur Iiyama G-MASTER GB2590HSU-B1 est vendu environ 280 €, ce qui en fait l'un des moniteurs 240 Hz les plus abordables du marché. En comparaison, l'Asus VG279QM, avec sa dalle 27 pouces 280 Hz, est vendu plus de 330 € et le Samsung Odyssey G7 27" — une référence sur le segment des moniteurs de jeu avec sa dalle 27 pouces Quad HD 240 Hz — s'affiche à près de 500 €.

L'Iiyama GB2590HSU-B1 est discret et seul le pied laisse entrevoir le côté joueur du moniteur.

L'Iiyama GB2590HSU-B1 est discret et seul le pied laisse entrevoir le côté joueur du moniteur.

L'écran Iiyama G-Master GB2590HSU-B1 opte pour un design très classique avec des plastiques noirs mats bien finis. Seul le pied en Y est un peu plus original que le pied rectangulaire des autres écrans de la marque nippone, et laisse entrevoir le côté gaming de cet écran.

Le pied en Y est assez large (50 cm pour une profondeur de 25,6 cm). Heureusement, ses branches sont assez fines et libèrent pas mal d'espace sur le bureau.

Le réglage de la hauteur, de l'inclinaison et le passage en mode portrait.

Le réglage de la hauteur, de l'inclinaison et le passage en mode portrait.

Ce moniteur offre un réglage de la hauteur sur 13 cm et de l'inclinaison entre -3° et +18°. Le G-Master GB2590HSU-B1 dispose également d'un pivot pour le passage en mode portrait.

Le système basique de gestion des câbles.

Le système basique de gestion des câbles.

L'arrière du châssis est entièrement en plastique noir mat granuleux de bonne qualité. La connectique est orientée vers le bas. L'écran est compatible avec les fixations VESA 100 x 100 mm une fois le pied démonté. On retrouve également un passage de câbles assez basique à la base du bras permettant de regrouper tous les fils.

La connectique se compose d'une entrée HDMI, d'une entrée DisplayPort, d'une sortie casque et de ports USB 3.0. L'écran embarque également deux enceintes de 2 W, loin d'être exceptionnelles, mais qui dépannent tout même pour les sons système et pour visionner de courtes vidéos.

Des boutons pour accéder aux réglages.

Des boutons pour accéder aux réglages.

La navigation dans les menus de l'OSD (On-Screen Display) se fait à l'aide de cinq boutons situés sur la tranche de l'écran. Peu pratiques, ils engendrent des erreurs de manipulation assez fréquentes. Dommage que le fabricant n'ait pas opté pour un joystick, comme il le fait sur certains de ses modèles (Iiyama ProLite XB3288UHSU-B1 par exemple).

L'Iiyama G-Master GB2590HSU-B1 sur notre bureau de référence.

L'Iiyama G-Master GB2590HSU-B1 sur notre bureau de référence.

Sur notre bureau de 140 x 60 cm, l'Iiyama GB2590HSU-B1 est très l'aise. Le pied n'est pas particulièrement compact puisqu'avec une profondeur de 25,6 cm, le moniteur occupe une bonne partie du bureau. Cependant, son côté aéré laisse suffisamment d’espace pour installer le clavier et la souris. La définition Full HD de 1920 x 1080 pixels sur cette dalle de 25 pouces se traduit par une résolution très moyenne de 88 pixels par pouce (ppp). La définition Full HD de 1920 x 1080 pixels est excellente pour les jeux, surtout à 240 Hz — une fréquence qui nécessite déjà une carte graphique puissante. Pour les autres tâches, comme la bureautique ou même la navigation sur Internet, cette définition reste assez limitée.

Dès la sortie du carton, le moniteur Iiyama G-Master GB2590HSU-B1 est déjà très bien calibré. Avec un Delta E moyen de 2,4, les couleurs peuvent être considérées comme fidèles à celles envoyées par la source, alors que les niveaux de gris sont parfaitement reproduits grâce à un gamma moyen mesuré à 2,2 et une courbe parfaitement stable sur l'ensemble du spectre. Même constat du côté de la température des couleurs, dont la moyenne est mesurée à 6380 K, soit très proche de la valeur de référence (6500 K), tout en affichant une stabilité parfaite sur l'ensemble du spectre. En baissant la luminosité à 20 pour obtenir un blanc proche des 150 cd/m², la qualité d'image reste quasiment inchangée, avec un gamma qui descend très légèrement à 2,1, sans véritable impact sur la reproduction des niveaux de gris. La calibration de l'écran à l'aide d'une sonde permet d'afficher des couleurs parfaites, notamment au niveau du rouge, du vert, du bleu et du jaune, qui descendent sous un Delta E de 2. Les courbes de gamma et de température sont parfaitement stabilisées. Vous pouvez télécharger le profil colorimétrique en cliquant sur ce lien.

Le contraste natif de 1170:1 est un peu en retrait par rapport à celui mesuré sur l'Asus TUF Gaming VG27AQ et l'AOC 27G2U, dans les deux cas supérieur à 1200:1. Ce contraste reste très bon pour une dalle IPS. Dans tous les cas, ce moniteur reste loin du contraste relevé sur les meilleurs moniteurs VA du marché, comme le MSI Optix MAG271CR ou le Philips BDM4037UW, dont le taux de contraste dépasse 4000:1. Dans la pratique, cela se traduit à l'image par des noirs délavés dans une pièce sombre. En journée, cela se remarque beaucoup moins.

L'écart moyen d'homogénéité du blanc est bon. Nous l'avons mesuré à seulement 8 % sur la dalle de 25 pouces. Il n'y a ainsi aucune différence de luminosité perceptible à l'œil. Nous n'avons pas constaté de fuites de lumière dans les coins, ni aucun clouding ("effet de nuage") sur notre modèle de test. La technologie IPS offre également de bons angles de vision, avec très peu de variation lorsque l'utilisateur n'est plus en face de l'écran.

L'Iiyama G-Master GB2590HSU-B1 n'utilise pas la modulation de largeur d'impulsion (PWM, Pulse Width Modulation) pour régler la luminosité ; il est donc dénué de scintillement et ne provoque pas de maux de tête chez ceux qui sont sensibles à ce phénomène. Iiyama propose également un mode de réduction de la lumière bleue de manière logicielle via l'OSD.

Ce moniteur gère le FreeSync (et par extension le G-Sync) entre 40 et 240 Hz et fonctionne donc de manière optimale lorsque la carte graphique envoie entre 40 et 240 images par seconde. Pour profiter pleinement de ce moniteur, il faut une carte graphique assez puissante, notamment pour pouvoir afficher 240 images par seconde en Full HD. Une carte graphique comme la GeForce RTX 3060 ou la Radeon RX 6600XT semble un minimum. Vous pouvez même opter pour des modèles plus performants pour les jeux les plus gourmands. Dans tous les cas, la fluidité est au rendez-vous et l'image ne souffre pas de problèmes de déchirures (tearing) ou de saccades (micro-stuttering).

Nous avons mesuré le temps de rémanence à 7 ms avec l'overdrive (en français, "temps de réponse" dans l'OSD) réglé sur 4. Avec le réglage maximal sur 5, on constate un léger effet de reverse ghosting. Le Iiyama G-Master ne fait pas partie des moniteurs les plus réactifs du marché puisque les Samsung Odyssey G7 27 pouces et G9 49 pouces équipés d'une dalle VA 240 Hz affichent un temps de rémanence de 4,5 ms, mais sa dalle IPS offre des angles plus larges. Pour autant, l'Asus VG279QM, avec sa dalle 27 pouces Full HD IPS 280 Hz, fait également mieux avec un temps de rémanence de seulement 4,5 ms. Le retard à l'affichage mesuré à 11,6 ms (à 60 Hz) se traduit par un décalage quasi nul entre l'action effectuée à la souris ou au clavier et sa répercussion à l'écran.

En baissant la luminosité à 20 pour obtenir un blanc à 150 cd/m², l'Iiyama GB2590HSU-B1 consomme environ 13,5 W, soit une consommation relative de seulement 78 W/m², largement inférieure à la consommation moyenne des moniteurs testés (100 W/m²). Lorsque la luminosité est au minimum (95 cd/m²), il consomme 11 W. Au maximum (430 cd/m²), la consommation passe à 27 W.

Le moniteur Iiyama G-Master GB2590HSU-B1 est un bon moniteur de jeu, mais il ne fait pas vraiment la différence par rapport à la concurrence. Les amateurs de performances se tourneront vers des modèles plus réactifs, comme le Samsung Odyssey G7 27 ou l’Asus TUF VG279QM, tandis que ceux qui recherchent un modèle plus polyvalent opteront pour un moniteur avec une définition un peu plus confortable.

Chef de service TV. Le pixel est son unité, la sonde, son arme de prédilection. Entre deux impressions, il décortique les téléviseurs et les moniteurs pour savoir ce qui s’y cache.